logo-s

Le livre en quelques mots


Une représentation hypermoderne du mythe d'Atalante

ou comment le triste Hippomène, artiste muet et désabusé, s’enflamme pour une « escort-girl » insaisissable, une « hardeuse » aux multiples visages.

Un roman initiatique...

A l’ombre des interprétations alchimiques, le récit d’Hippomène emprunte la forme des fables, en conviant le lecteur en des lieux inattendus, propices à l’étonnement.

… centré sur le thème de la filiation

La quête d’Hippomène, en le menant au seuil de la parole et en le poussant aux limites de son art, est autant une interrogation sur sa filiation spirituelle que sur sa propre paternité.
book-hardcore-second_v2

Une entreprise de réconciliation

A contrario des tendances dissociatives actuelles, Wisielec nous invite à sublimer les oppositions : son rire « pornosophique » est à la confluence de pensées en apparence antinomiques, par exemple celles de S. Freud et R. Guénon.

Un manifeste poétique

Certains lecteurs disent du roman de Wisielec qu’il est « puissant » ; tous admettent qu’il est ambitieux. Il est avant tout acte de foi : « La poésie sauvera le monde ! »

L’autodérision pour salvation

Véritable mat de ce bateau ivre, l’autodérision apparait éblouissante dans le final qui récapitule le roman et lui donne tout son sens.
Le teaser
hardcore-placeholder

L’auteur


Wisielec a pris le parti de l'anonymat, peut-être pour suivre le principe évoqué par son narrateur « qu'on ne doit pas juger de l'œuvre d'un homme à l'aune de sa personne privée. »

Son pseudonyme toutefois n’est pas neutre. « Pourquoi Le Pendu ? » lui avait demandé Pierre Legris, notre collaborateur expert en langues slaves et cartes folkloriques. « Je ne sais pas. La tension de la solitude peut-être… »

Reste son œuvre, que les Editions Æthalidès ont décidé de promouvoir : un univers contemporain légèrement décalé, dans lequel s’entrecroisent des personnages récurrents ; et des romans indépendants, tant par leur thème que par leur forme, qui s’articulent dans un ensemble cohérent.

J’avais en tête une trilogie modestement intitulée « de la Révolution ». Mais cela tient maintenant du quatuor, peut-être même du quintette. Bref, un sémillant orchestre !
wisielec_sig
logo-s

Ils ont aimé, ils témoignent


Bruno CortyUne œuvre de lumière et de ténèbres, où l’on tremble sous les images infernales et dont on sort, selon le néologisme fameux du livre, en pleine "diserrance" : Wisielec, chantre du féminin adulé, amateur éclairé des mythes et sortilèges, hilarant et jamais pompeux (pompé plutôt, dirait d’Arcas), nous emprisonne de sa verve invraisemblable.
Bruno Corty
Le Figaro Littéraire
Béatrice FaureHardcore, un roman absolument captivant ! Le lecteur suit les tribulations d’Hippomène d’Arcas, personnage qui part à la recherche de lui-même à travers le temps, quelques hallucinations et des aventures pleines de sensualité. Derrière l’érudition, pointent une ironie et un humour d’une grande finesse. Le lecteur partage ce voyage initiatique et en ressort changé. Mon coup de cœur de l’année !
Béatrice Faure
Professeur de Lettres modernes
David HeppeLire ce livre, c’est pénétrer dans une multiplicité farcesque et philosophique où rien n’est laissé au hasard, où toute chose a l’étrange appât d’une tragi-comédie moderne dans laquelle le rire se substitue à la noirceur et réciproquement. Lire ce roman, c’est tout simplement redécouvrir les mots, sans concession, du vrai.
David Heppe
Professeur de Lettres classiques
Un compagnon d’ÆthalidèsC’est un livre où l’on se promène incessamment sur une corde raide — en équilibre au-dessus de l’abîme —, muni d’une seule petite ombrelle...
Un compagnon d’Æthalidès

« Cela avait commencé par un coup de pinceau de Giotto à la commissure des lèvres de la Vierge Marie et cela se terminait par une éjaculation faciale de Rocco. »

Hippomène, résumant 700 ans d'évolution iconographique

Obtenez un chapitre exclusif !

Entrez votre email et nous vous enverrons gratuitement un chapitre exclusif ! Facile et simple.

« Je n'étais nullement tourmenté avant de recontrer Atalante : j'étais moi-même une pierre inerte et asséchée. Nulle soif n'agitait mon être, nul désir n'agitait mon âme. J'étais un lézard accoutumé à la torpeur du soleil et à la froideur des nuits. »


bg-banner_v4
book-hardcore-paperback_v2

Édition Brochée

book-hardcore-ebook

Télécharger le e-book

book-hardcore-bundle

Offre "Bundle" de lancement


Copyright Æthalidès - 2016