Limerick 166

Cette pensionaire du One Two-Two
Ne travaillait qu’avec deux toutous
Un caniche rose & un dogue allemand
(L’un pour sa sécurité et l’autre pour l’agrément)
Pour le reste, elle acceptait tout (tout !).


Le teaser

Limerick 197

Cet énergumène de Sacha
Qui a l’esprit dada
Prétend ne pouvoir jouir
Que besogné par un fakir
Et dans un lit Ikea en lisant Tristan Tzara.


Le teaser

Limerick 199

Un puceau venu du Sahara
Tomba raide dingue de Sarah
Il vénérait sa bouche à tout
Mais par-dessus tout
Ses poils de chatte à ras.


Le teaser

Limerick 88

Est-ce parce qu’Isabelle fut une hippie
(
Peace & love et paradis de Goa
Herbes, ecsta, LSD des babas)
Qu’elle est aussi une parfaite chipie
Au point de dans ma douche faire pipi ?


Le teaser

Limerick 96

Cette sapeure-pompière appelée Josiane
Remédiait à toutes les pannes
En tant que femme-fontaine
Elle n’avait aucune peine
A ouvrir en grand les vannes.


Le teaser

Limerick 222

Cette clown croate Ursu-
Le qui tambourine et hulu-
Le puisque issue du mime
Ignore avec quoi rime
En français le mot « cul ».


Le teaser
logo-s

La Presse en parle mieux que nous !


Une « facétieuse confirmation »

En lisant ces limericks à la sauce française, on rit souvent (...), on se cultive parfois (...) et on remarque à plusieurs reprises la virtuosité de l’auteur.
Bruno Fern
Poète, auteur et contributeur (« Libr-critique », « Poezibao » ...)

« Une savoureuse collection de 238 limericks inédits »

C'est drôle, très fin, passablement grivois en effet. Cela va d'Adam à Zazie en passant par Michel Foucault, Françoise Sagan, Françoise Dolto, Mantes ou l'Ecosse et j'en passe.
Florence Trocmé
Journaliste et blogueuse, fondatrice de « Poezibao »

« Quel délice de vers licencieux ! »

Il fallait que la mémoire de Luc Etienne soit célébrée. Jacques Barbaut s’y emploie, qui reprend le flambeau, en signant à son tour de splendides « à-peu-près phonétiques » avec une euphorie contagieuse. A le lire, on se prend au jeu. C’est une poésie transmissible, porteuse de mots qui donnent la fièvre.
Agnès Giard
Auteure, docteur en anthropologie et blogueuse, fondatrice de « Les 400 culs »

« Dégustons ces cocktails de rimes »

L’art « mineur » l’est-il parce qu’il est puéril ? Barbaut prend (et donne) un plaisir enfantin à « limeriquer » une « jeune fille du Massachusetts » capable « de pisser sur la table / Et de sécher sa chatte avec ses chaussettes ». Peut-être aussi parce qu’il est artisanal. « Solidarité sainte de l’artisanat », dirait Brassens, entre Barbaut et ses éditeurs, qui partagent son soin diabolique du détail.
François Huglo
Auteur. Contributeur à Sitaudis.fr
Jacques Barbaut

L’auteur


Ecrivain et poète, publié notamment aux éditions Nous (collection « Disparate »), Jacques Barbaut a construit au fil des vingt dernières années une œuvre toute en malice et en minutie, puisant à même le matériau des mots (collages, citations, extraits) pour interpeller le lecteur avec une finesse à la fois visuelle et sonore.

Avec Alice à Zanzibar, Jacques Barbaut confirme que son œuvre poétique, érudite et subtile, est aussi sous-tendue
par l’audace. Voici qu’il propose ce qui est réputé intraduisible et politiquement incorrect : des limericks à la sauce Molière.

Jacques Barbaut se définit lui-même comme n’étant « ni roussellien, ni duchampien, ni quenaldien, ni oulipien, ni perecquien — ni rien de rien en -ien » (in L’Ouverture de la pêche, ed. Les Petits Matins, 2006)

Ses dernières publications incluent notamment : A as Anything. Anthologie de la lettre A (2010), 1960. Chronique d’une année exemplaire (2013) et H ! Hache ! Hasch ! Hallucinations de la lettre H (2016), aux éditions Nous.

logo-s

Le livre en quelques mots


238 limericks

Alice à Zanzibar, ce sont 238 limericks inédits, classés par ordre alphabétique des noms propres.

Le limerick ou le « Haïku irlandais »

« Le limerick est un poème humoristique, à l’origine en anglais, de caractère souvent grivois ou irrévérencieux. » (dixit Wikipedia)

Les 5 règles de l'auteur

  1. Un nom propre à la première ligne
  2. Cinq lignes (ou « vers »)
  3. Rimes en aabba (ou aaaaa)
  4. Pas de contrainte de pieds
  5. Une chute le plus souvent grivoise
Alice à Zanzibar - 1ere de couv

L'écho d'une tradition

La postface du livre lève le voile sur une tradition littéraire anglo-saxonne, méconnue et peu pratiquée dans notre langue, que l’on dit remonter aux graffitis trouvés à Pompéi.

Un index « à la Prévert »

Ou comment Kant, Truffaut et Purcell, pour ne citer que trois immortels, se retrouvent répertoriés dans l’index des noms propres cités dans les 238 limericks.

La poésie pointe le bout de son...

Citant Léo Ferré, l’auteur nous rappelle que « Ce n’est pas le rince-doigts qui fait les mains propres ni le baisemain qui fait la tendresse. » Derrière le grivois, pointe la poésie de Barbaut, inimitable.

logo-s

Pourquoi Æthalidès a aimé - témoignages


ValérieUn recueil à la fois subtil et désopilant ! Je ne lui reproche qu'une seule chose : son « masculinisme », inhérent à la tradition des limericks sur laquelle il s'appuie. Aussi je lance un appel aux poétesses francophones pour lui apporter une réponse « féministe » : un recueil de limericks écrit par des femmes qui s'intitulera « Zénon à Albertville » et qu'Æthalidès s'engage à publier ! Qu'on se le dise !
Valérie
Madame la Présidente
LaurentCe fin poète de Jacques Barbaut / En ces temps laminés par de lourds rabots / Ne manque ni d’audace ni de malice / Voici qu’il harcèle lecteurs et lectrices / Avec 238 limericks aussi couillus que beaux.
Laurent
Editeur collection « Freaks »

Ce Noël, vous allez limeriquer sous le sapin !

J’ai limeriqué
Tu limeriqueras
Elle limerique
Nous limeriquons
Avez-vous limeriqué ?
Ils limeriqueront

La postface offerte !

Entrez votre email et nous vous envoyons gratuitement la postface.

« On connaîtra rapidement cette plaisanterie — assurément bien vieillie — au sujet des limericks (cette forme fixe endémique à la langue anglaise) : Il existe trois sortes de limericks : les premiers sont les limericks que l’on peut dire devant les dames, les deuxièmes sont ceux que l’on peut dire devant les dames et les hommes d’Église, les troisièmes étant
les LIMERICKS. »


AliceaZanzibar_symbole
AliceaZanizibar_mockup_debout

Édition Brochée

Alice-ebook

e-book disponible bientôt !


Copyright Æthalidès - 2016